Pour une responsabilité réellement partagée !

Publié le par Fab de Bel Air

La construction des barrages à Tassin et Francheville se fait au seul profit d’Oullins. En effet, le développement anarchique ces dernières décennies conduit à un bétonnage excessif et des conséquences catastrophiques en cas de fortes pluies. Quelles solutions face aux crues répétées ? Des barrages !

Mais pas à Oullins, non. Les élus avancent que la ville n’a plus de foncier à bâtir ce qui est risible au regard des plans de développement (commerces, transports, habitat) proposés et votés récemment. Qui a promeut ce développement entraînant une densité dangereuse ? Qui doit supporter les erreurs des élus d’Oullins ? Les communes alentours, notamment Francheville et Tassin !

Ces communes doivent s’accommoder de la construction de deux barrages (un saccage complet devrait-on dire) et si leurs habitants s’y opposent, ils sont taxés d’être des sans cœur, des mauvais citoyens qui n’ont aucune compassion, des bobos soucieux de leurs petits intérêts. Plus grave, c’est sur eux que portera la faute s’il y a des morts lors de prochaines crues et en l’absence des fameux barrages. Les propos des partisans des barrages, proposés par un SAGYRC à la main d’Oullins, sont scandaleux !

On nous parle de responsabilité mais qui est irresponsable ? Un vrai projet collectif consisterait à la mise en place de plusieurs retenues sur l’Yzeron, permettant d’impliquer toutes les communes, avec des procédés respectueux des personnes et de la nature. Sans être un gouffre financier qui plus est. Ce projet est ici, au vu et aux sus de tous.

Mais de cela, le SAGYRC n’en veut pas. Pourquoi ? Pour sauvegarder les petits intérêts de ceux qui veulent continuer à faire tourner leur petite machine économique et politique. Aux autres, à Francheville et Tassin, de jouer les variables d’ajustement, de voir saccager leur territoire. Qui est responsable ?

Le SAGYRC organise actuellement des réunions de concertation pour faire passer la pilule du projet car oui, tout est déjà acté. C’est facile de débattre dans ces conditions où tout est déjà décidé. Au contraire, organisons une réunion pour les populations où toutes les solutions seraient présentées et soumettons les propositions à un referendum local ! C’est ça la DEMOCRATIE !

Il faut jouer collectif et non pas diviser pour mieux régner comme c’est le cas actuellement. Une solution collective impliquerait tout le monde et personne ne serait lésé. Cela aurait au moins l’avantage de montrer qui se soucie réellement des communes et des administrés. Face aux enjeux des inondations, qui propose un développement durable et responsable des communes bordant l’Yzeron ? Assurément pas le SAGYRC !

Publié dans Barrage, Oullins

Commenter cet article