François-Noël Buffet à la réunion publique du SAGYRC, à Francheville

Publié le par Fab de Bel Air

François-Noël Buffet à la réunion publique du SAGYRC, lundi 7 mars 2016 à Francheville

Seconde vidéo de la réunion publique du SAGYRC, lundi 7 mars 2016 à Francheville. Cette fois, c'est le sénateur-maire d'Oullins, François-Noël Buffet, qui parle. Ou plutôt, qui monopolise le micro comme lui font remarquer des personnes dans la salle. Là aussi, je vous laisse écouter et vous faire une opinion. J'ai déjà répondu lors d'un précédent échange avec lui.

Grosso modo, François-Noël Buffet nous refait l’histoire, en enjolivant. Et il se permet de jouer la victime de ragots de toute sorte. Soit. En attendant, il est dans la justification continuelle en mettant en avant le bon sens mais également les obligations légales, que seuls les initiés connaissent par cœur et jettent à la figure des opposants pour leur dire ‘circulez, y’a rien à voir’. Et dans le même temps, il se couvre en se donnant le beau rôle : ‘nous, on n’y connait rien mais on fait confiance aux experts et on prend nos responsabilités’. ‘Heureusement qu’on est là pour faire avancer les choses et protéger nos concitoyens’. 

[ATTENTION : MA PROPOSITION !!] Mais l’une des solutions pourrait très bien être de revenir sur l’objectif de la crue centennale. Le coût financier d’une solution moins gigantesque et plus respectueuse de la rivière mérite que l’on prenne le temps de l’étudier et de la partager avec tous les habitants du bassin versant.

De plus, le sénateur-maire parle du passage en zone bleue de certaines zones à Oullins mais cela n’empêche aucunement la construction. En effet, en zone bleue, le risque de crues est jugé moyen et un permis de construire peut alors être délivré sous conditions. Il n’est pas interdit de construire. La mairie d’Oullins, depuis 2003, a-t-elle autorisé des constructions sur cette zone alors que le risque d’inondations est connu ? Le saura-t-on un jour ? De même, s’il y a construction, quels sont les liens entre la mairie et les promoteurs ?

Pour finir, ces projets de barrages ont été portés depuis 1997 par les maires, notamment, d’Oullins, de Sainte Foy-Lès-Lyon et de Francheville. Buffet est la pierre angulaire de ce projet, depuis le début. D’où le tropisme bétonnage qui tient la corde à la communauté de commune. Une question légitime à soulever est celle de la durée de présence d’autres acteurs majeurs du projet, comme des cabinets d’études ou des entreprises de BTP. Y-a-t-il eu des acteurs en charge d’une contre-expertise à un moment ou à un autre, permettant de s’assurer de l’acceptabilité du projet de la part des populations et de sa pertinence technique ?

Signez la pétition !

Publié dans Barrage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article